Études

L’OSI veut une définition claire de l’IA ouverte (et y travaille)

• Bookmarks: 40


L’Open Source Initiative a récemment donné le coup d’envoi d’un processus visant à mieux définir les systèmes d’apprentissage automatique pouvant être qualifiés d'”Open Source”. Une première réunion a été organisée par l’OSI à San Francisco, en Californie. Le mouvement est lancé.

Un grand nombre d’associations et de groupes de recherche ont rejoint l’appel de l’Open Source Initiative. Objectif : trouver une définition commune des principes “ouverts” appliqués à l’intelligence artificielle (IA).

Dans le groupe de travail initial, on trouve des représentants de plusieurs grands noms du secteur : la Fondation Mozilla, Creative Commons, la Fondation Wikimedia, Internet Archive, la Fondation Linux Europe, OSS Capital. Autour des membres du conseil d’administration de l’OSI, tous se sont réunis récemment à San Francisco pour commencer à encadrer le début de la réflexion commune qui s’engage.

Ce premier petit rassemblement avait pour but de fixer les règles de base et de créer le premier document de travail d’une “définition des systèmes d’IAreflétant les valeurs de l’Open Source. Autre objectif : lutter contre l’open washing.

Pour bon nombre de participants, la définition de l’Open Source, rédigée il y a 25 ans et maintenue par l’OSI, ne couvre pas encore la nouvelle ère qui est face à nous : “Il ne s’agit pas d’une question concernant uniquement les logiciels. Ce n’est pas quelque chose qui peut être résolu en utilisant exactement les mêmes termes qu’auparavant“, a fait remarquer un participant.

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer à l’effort collectif. Vous pouvez envoyer une proposition d’intervention à la série de webinaires en ligne qui seront organisés dans les mois à venir. Cela devra être en anglais et se faire avant le 4 août 2023. La prochaine étape est le premier examen communautaire à Portland, à FOSSY.

40 recommended
bookmark icon
%d